Revenir au site

Épargne retraite : les Français préfèrent l’individuel au collectif

Seuls 42 % des Français estiment qu'il faut privilégier les produits d'épargne collective, d'après une enquête du Cercle de l’épargne, Amphitéa, et AG2R La Mondiale. Pour une majorité des épargnants, la résidence principale constitue la meilleure option en vue de se constituer une retraite.

Plus des deux tiers des Français (68 %) disent miser plutôt sur l’épargne retraite individuelle (assurance vie, Perp ou Prefon) que collective (Perco, PERE, article 83), selon une enquête réalisée par le Cercle de l’épargne et Amphitéa, en partenariat avec AG2R La Mondiale (1). Ainsi, 58 % pensent que l’épargne individuelle « doit être favorisée et développée contre 42 % qui penchent pour les produits d’épargne collective », selon l’enquête. Les moins de 35 ans sont les plus réticents aux formules d’épargne collective : ils sont 73 % à privilégier à titre personnel l’épargne individuelle. Dans l’ensemble, les ouvriers et les employés, du fait de revenus plus faibles, se montrent plus favorables aux suppléments de retraite en entreprise.

Pour se constituer une retraite, près des deux-tiers des Français (65 %) jugent que la possession de la résidence principale « constitue la meilleure solution ». Un sentiment largement partagé, et qui monte à 74 % au sein des retraités (dont 75 % sont propriétaires de leur résidence principale). En deuxième position viennent les produits d’épargne à long terme (31 %), assurance vie ou PEA, types de produits privilégiés par 43 % des épargnants réguliers. L’épargne-retraite reçoit quant à elle l’assentiment de 29 % des sondés. Les détenteurs de ces produits d’épargne (contrats Madelin, Perp, Perco, article 83, etc.) sont 55 % à considérer qu’ils permettent de bien préparer financièrement la retraite. Signe d'un changement progressif des mentalités, 39 % des Français sont prêts à transférer une partie importante de leur épargne vers des placements dits à risques (actions, unités de compte dans les contrats d’assurance vie), taux qui atteint 51 % chez les épargnants réguliers. Une prise de risque acceptée chez les plus jeunes (46 % des moins de 35 ans) et les détenteurs de patrimoine financier de plus de 50.000 euros (54 %).

Enfin, dans l’ensemble, alors que se profile la réforme des retraites, 71%des personnes interrogées jugent le système de actuel « injuste et inefficace ». Ainsi, plus d’un Français sur deux est favorable à « l’unification des régimes de retraite » : dans le détail, 53 % se prononcent en faveur d’un régime unique avec une seule caisse de retraite quand 34 % préfèrent l’instauration d’un cadre unique mais en conservant des spécificités selon les statuts professionnels, souligne l’étude.

(1)Enquête Ifop réalisée sur Internet du 6 au 9 février 2018 auprès d’un échantillon de 1.002 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly